Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog Catholique
  • : Bienvenue a vous sur ce blog dédié la foi Catholique, dans le respect des traditions de l'Eglise et de sa Sainte doctrine
  • Contact

22360192 m
-Mass Location + Centres de Messes : ICI

  -Prières quotidienne du Chrétien:  ICI 

-Lire la Bible: 
Ancien testament ICI
Nouveau testament
: ICI 

-Catéchismes de l'Eglise Catholique: ICI
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 08:27


Centres de Messes:  http://dominus-iesus.webs.com/sanctamissa.htm/


 Mass filmed on the Feast of the Sacred Heart in the small chapel of the International Seminary of Saint Cure d'Ars, Flavigny, France, in 1999. The seminary is the Society of Saint Pius X's second European seminary. Typically seminarians spend their first year of spiritually there before leaving for Ecône, Switzerland, to complete their training.

The film presents the ceremonies of the Missa Solemnis or Solemn High Mass with Gregorian chant and polyphonic motets. Some local customs take place during the Mass. For example, birettas are not worn and the Domini Non Sum Dignus is recited aloud by all present. More astute listeners might also notice the French pronunciation, which is perhaps not the ideal
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 10:44



Conférence avec le Dr Vercoutère et lelibrepenseur alias Antigrellou à Lyon dimanche 15 novembre à 14h00.
La Salle des Grolières, Quartier les Maraîchers. 13 rue des Grolières Vaux en Velin 69120. (Ex terminus du 51)
merci Crips. 


  • Pour en savoir plus:

Que faire pour neutraliser un vaccin ?
http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/vaccination-t2361.htm#12407 

A ecouter absolument conférence de sylvie simon a Marseille sur la vaccination:
http://www.dailymotion.com/user/tonino17/video/x9ibek_sylvie-simon-et-llp-conference-sur_news  Virus - vaccins -

Les mensonges des lobbies pharma:
http://www.dailymotion.com/playlist/x10bqt_tonino17_sante/video/xag0ow_virus-vaccins-les-mensonges-des-lo_news 

Silence On Vaccine-Vidéos en 4 parties: :
http://www.dailymotion.com/group/157376/video/x8lwte_silence-on-vaccine-part-14_news 

Vaccins, vaccinations obligatoires, tout ce que vous devez savoir :
http://r-sistons.over-blog.com/article-33454289.html.




Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 20:49


Ci-dessous, le rappel de l'apostolat de l'Institut Mater Boni Consilii à Paris pour les mois de novembre et de décembre 2009 : conférences et Messes pour les dimanches et fêtes.

En pièce jointe le dépliant de présentation de la conférence de l'abbé Ricossa à Paris le samedi 28 novembre : à diffusez tout autour de vous. Cette conférence organisée la veille du premier dimanche de l'Avent aura lieu 40 ans jour pour jour après l'un des actes les plus graves de l'histoire de l'humanité : la tentative de mettre fin au Très Saint Sacrifice de la Messe. Puisque “la Messe est ce qu’il y a de plus beau et de meilleur dans l’Eglise” (saint Alphonse de Liguori), nous vous exhortons à venir nombreux le samedi 28 novembre : nous ne serons jamais assez bien formés sur un sujet aussi grave. Nous invitons particulièrement les personnes déjà adultes à montrer l'exemple en accompagnant elle-même les jeunes et les adolescents. Le lendemain, nous offrirons rue Bleue le Très Saint Sacrifice en réparation des sacrilèges du novus ordo missæ et de la réforme liturgique de Paul VI.

Saint mois de novembre, en union de prières avec les âmes du purgatoire.

Abbé Jocelyn LE GAL.

——————————————————————————————

• Conférence spirituelle de l'abbé Jocelyn LE GAL
Samedi 14 novembre de 17h à 18h sur “les fIns dernières et le purgatoire en particulier
Hôtel de Senlis, 7 rue Mallebranche (entre le Panthéon et le Luxembourg), RER Luxembourg, métro Cluny, nombreux bus.
Entrée libre, participation libre aux frais.

• Conférence de l'abbé Francesco RICOSSA
Samedi 28 novembre de 14h30 à 18h : La “nouvelle messe” et les choix qu'elle impose aux catholiques
4 place St Germain des Prés, 75006, Salle Lumière (en face de l'église Saint-Germain-des-Prés), RER Saint-Michel, métro Saint-Germain, nombreux bus.

Programme :
14H30 Présentation par l'abbé Le Gal
14h45 L'hérésie antiliturgique de Luther à Paul VI : les origines méconnues de la nouvelle messe
16h00 Temps libre
16h30 Le motu proprio de Benoît XVI, à la lumière des “pourparlers” entre les modernistes et Mgr Fellay : premier pas de la “réforme de la réforme” ? vers un nouveau missel ?
17h45 Fin.

Entrée libre, assistance libre à tout ou partie des conférences, table de presse.


• Conférence spirituelle de l'abbé Jocelyn LE GAL
Samedi 5 décembre 17h à 18h sur l'Avent
Hôtel de Senlis, 7 rue Mallebranche (entre le Panthéon et le Luxembourg), RER Luxembourg, métro Cluny, nombreux bus.
Entrée libre, participation libre aux frais.

• Dates des prochaines Messes rue Bleue (confessions dès 9h45, Messe chantée à 10h30) :
- dimanche 15 novembre
- dimanche 29 novembre (Messe dite en réparation pour les sacrilèges du novus ordo missæ et la réforme liturgique de Paul VI)
- dimanche 6 décembre
- dimanche 20 décembre
- vendredi 25 décembre (Noël)
- dimanche 3 janvier 2010

Les conferences en PDF

Ce message en PDF
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 16:54


"Étranges, effrayantes et attristantes à la fois sont l'audace et la légèreté d'esprit d'hommes qui se disent catholiques, qui rêvent de refondre la société dans de pareilles conditions et d'établir sur la terre, par dessus l'Église Catholique, "le règne de la justice et de l'amour" avec des ouvriers venus de toutes parts, de toutes religions ou sans religion, avec ou sans croyance pourvu qu'ils oublient ce qui les divise: leur conviction religieuse et philosophique, et qu'ils mettent en commun ce qui les unis: un généreux idéalisme et des forces morales prises "où ils peuvent".

 On est effrayé...Le résultat de cette promiscuité au travail, le bénéficiaire de cette action sociale cosmopolite ne peut être qu'une démocratie qui ne sera ni catholique, ni juive, ni protestante; une religion plus universelle que l'Église Catholique, réunissant tous les hommes devenus enfin frères et camarades dans "le règne de Dieu.

On ne travaille pas pour l'Église, on travaille pour l'humanité...C'est l'apostasie organisée ."

"Lettre sur le Sillon" , Saint Pie X, pp.38-40.


A  lire absolument:


  • La religion de l'Antéchrist:

http://www.gloria.tv/?media=29842
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 13:16



Père Marie-Joseph: Sermon pour le 12ème dimanche après la Pentecôte : les péchés contre la Charité.

D'autres sermons au prieuré de Bethléem:  http://prieure2bethleem.free.fr/?page_id=97


Définition de la Charité par Abbé Zins:   




"Pour ne point décevoir Gabrielle, ne me faut-il pas commencer, selon mon habitude pédagogique, par une question ?  Celle-ci est importante.  Il s'agit en effet, avant que ne commence ces échanges, de prendre le pouls de chacun d'entre vous, afin de savoir ce qu'il tient, pour le moment, comme étant la nature exacte de la Charité.  Pour cela, il vous est ici demandé, à tous et à chacun, de bien vouloir mettre par écrit, avec vos propres termes et le plus simplement possible, comment vous définissez la Charité ?  Autrement dit : En quoi consiste, selon votre connaissance actuelle et sans aller chercher dans quelque livre pour le moment, la Charité ?   Comment la définissez-vous en quelques mots ?   Voici donc pour commencer une sorte de sondage de tous et chacun sur l'état de votre pensée actuelle à ce sujet.  Pour que ce sondage ou ce point de départ de notre réflexion commune produise son maximum de richesse potentielle, de mutuels apports complémentaires en ce sujet si sublime, il conviendrait que chacun exprime sincèrement l'idée précise, exacte ou floue de son esprit ou de ses sentiments en la matière.  En cherchant non pas ce qui pourrait plaire ou ne pas déplaire aux autres, ou à exprimer la pensée d'autrui, mais à rendre compte vraiment de ce qui est l'état présent de sa connaissance ou sa conviction, maintenant, au départ de cet échange."

Suite
ICI
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 11:52
Témoins de Jéhovah Une secte apocalyptique


http://www.info-sectes.org/tj/index.htm


Livre a lire:

  • Les Témoins de Jéhovah sont de faux témoins

http://www.gloria.tv/?media=31801


Description:
 Deuxième édition. Auteur(s) Lacouline, Paul Abbé Année 1947



Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 14:19



D'autres sermons au prieuré de Bethléem:

http://prieure2bethleem.free.fr/?page_id=97
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 15:21



  • DOCTRINE CONCILIAIRE (Vatican II)

"Dans ce contexte (œcuménique), il est extrêmement important de faire une présentation correcte et loyale des autres églises et communautés ecclésiales dont l’esprit du Christ ne refuse pas de se servir comme des moyens de salut."
(J.P. Il "Catechesi tradendae" n° 32, 16-10-1979)

"Il s'agit avant tout du dialogue entre les deux religions (chrétienne et juive) qui - avec l’islam - ont pu donner au monde la foi en un Dieu unique et ineffable, qui nous parle et que nous voulons servir au nom du monde entier."
(Rencontre de J.P II avec la Communauté Juive en Allemagne, 17-11-1980)

  "Dans l’hindouisme les hommes sentent le mystère divin, ils l’expriment avec l’inépuisable fécondité des mythes et par l’effort pénétrant de la philosophie... en s’absorbant dans une méditation profonde ou en se réfugiant en Dieu avec amour et confiance.

Dans le Bouddhisme... on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un cœur plein de dévouement et de confiance, pourront, soit acquérir l’état de libération parfaite, soit atteindre l’illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours d’en haut..."


  "L’Eglise Catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions.

Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines...

Elle engage donc ses fils à reconnaître... les valeurs spirituelles morales et socioculturelles rencontrées chez ces hommes, ainsi qu’à sauvegarder et promouvoir ces valeurs."
(Nostra Aetate n° 2)

"L'Eglise regarde aussi avec estime les musulmans qui adorent le (ou un) Dieu Un, vivant et subsistant, miséricordieux et Tout Puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes.

Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets divins même cachés ils attendent le jour du jugement...

Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne... le Concile... exhorte chrétiens et musulmans à oublier le passé et à rechercher sincèrement la compréhension mutuelle."
(Nostra Aetate n° 3)


“Chers musulmans, mes frères... vous êtes conscients d’être porteurs de certaines qualités spécifiques, parmi lesquelles la culture de l’islam est peut-être la plus évidente...

C’est seulement dans ce cadre de religion et dans des promesses de foi partagée que l’on peut réellement parler de respect mutuel, d’ouverture et de collaboration entre chrétiens et musulmans".
 (Discours de J.P. II aux musulmans de l’île Mindanao, Philippines, 20-2-1981)

"Le Concile a eu une attention particulière pour la religion judaïque, en rappelant l’important patrimoine spirituel commun aux chrétiens et aux juifs, et il a exprimé son estime pour les croyants de l’Islam dont la foi se réfère aussi à Abraham."
 (J.P. II, Red. Hom. n° 11 ; Nostra Aetate n° 34)

===================



  • DOCTRINE de l'Église


  « Il y a une seule Eglise universelle des fidèles, hors de laquelle absolument personne n'est sauvé.»
(Innocent III et Profession de foi du 4ème Concile de Latran, Nov. 1215 12è œc.) Dz. 430 -


« La sainte Eglise romaine croit fermement, professe et prêche qu'aucun de ceux qui vivent en dehors de l'Eglise, non seulement les païens mais aussi les juifs ou les hérétiques et schismatiques, ne peut avoir part à la vie éternelle.»
(Bulle Cantate Domino Eugène IV, 4-2-1442 - Décret pour les Jacobites) Dz. 714


« La sainte Eglise Catholique enseigne que Dieu ne peut être véritablement adoré que dans son sein, elle affirme que tous ceux qui en sont séparés ne seront pas sauvés.»
(St Grégoire le Grand, Moral in Job. 1405)


« Quiconque est hors du sein de l’Eglise Catholique, quelque louable que paraisse d’ailleurs sa conduite, ne jouira point de la vie éternelle et la colère de Dieu demeure sur lui à cause du crime dont il est coupable en vivant séparé de Jésus-Christ.»
(Saint Augustin et le Concile de Cirta (412), cité par Grégoire XVI dans son Encyclique Summo Jugiter, 1832, où ce pape affirme ce dogme : "un de nos dogmes les plus importants et les plus évidents").


« Mais c’est aussi un dogme catholique des plus connus, que personne ne peut être sauvé en dehors de l’Eglise Romaine Apostolique.»
(Pie IX, Allocution Singulari quidam du 9- 12-1854) Dz. 1677


« Le dogme le plus ferme de notre religion, c’est que hors de l’Eglise personne ne peut être sauvé.»
(Pie VIII, Encyclique Litteris altero, 25-3-1830)


« Il nous faut d’abord nous occuper de la foi sans laquelle il est impossible de plaire à Dieu.
(Hb. XI, 6)

... car enfin, vous savez comme Nous avec quelle constance nos Pères se sont appliqués à inculquer cet article de foi que ces novateurs osent nier, à savoir la nécessité de la foi et de l’unité catholique pour obtenir le salut.

C’est ce qu’enseignait un des plus célèbres disciples des Apôtres, saint Ignace martyr, dans son épître aux Philadelplhiens : « ne vous trompez pas, leur mandait-il celui qui adhère à l’auteur d’un schisme n’obtiendra pas le royaume de Dieu ».

Prenez les mesures requises et vos prêtres avec vous, pour que les fidèles soient portés avec plus d’ardeur que jamais à garder la foi et l’unité catholique comme l’unique moyen de salut, et par conséquent à éviter tout danger de s’en séparer.»
(Grégoire XVI, Encyclique Summo Jugiter, du 27-5-1832)


« Quiconque donc sera séparé de cette Eglise catholique n’aura pas la vie....»
(Saint Augustin Ep. 141, 5)


Merci a La Chartreuse

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 16:05
Photo diocèse de TulleLouis Jousseaume. : Photo diocèse de Tulle
 
[:Pixel1x1:]

Originaire de La Merlatière, le curé a été victime d'une agression mortelle. L'émotion est vive à Égletons, où il exerçait depuis 1981.

« C'est une nouvelle qui nous bouleverse tous », confie le père Nicols Risso, du diocèse de Tulle, en Corrèze. À Égletons, la disparition brutale de Louis Jousseaume a suscité une vive émotion. Originaire de Vendée, le prêtre y exerçait depuis 1981, au service de 26 communes.

Lundi soir, son corps sans vie a été retrouvé par les gendarmes, sur le carrelage de la cuisine, dans son presbytère. C'est un appel anonyme qui a alerté les enquêteurs. Ces derniers ont interpellé, en fin de soirée, un marginal de 40 ans, un ancien SDF qui habitait depuis peu les HLM de la commune.

« Crise de folie »

Selon plusieurs témoins, il courait dans les rues du centre en criant « J'ai tué le diable ! »

« Le résultat d'une crise de folie », souffle Michel Paillassou, le maire de cette commune de 5 000 habitants. « Il est mort à cause de ce qu'il était », résume le père Risso.

« Il avait l'habitude d'ouvrir sa table aux gens de passage, poursuit le maire, en évoquant celui qui a baptisé et marié ses enfants. C'était une personne accueillante, toujours disponible pour ceux qui souffraient. »

À Égletons, la population est « effondrée » et « blessée ». Un choc à la hauteur de la place occupée par Louis Jousseaume dans la vie de la commune. En Corrèze, on se souvient de ses imitations de Jean Ferrat, des bals animés à la cithare. « Il ne ratait aucun événement. On le voyait à toutes les manifestations, que ce soit une fête ou l'assemblée générale d'un club sportif. »

À La Merlatière, en Vendée, une commune où demeurent sa soeur et son frère, on s'associe à « la douleur » de ses proches. Dans cette famille bien connue de 5 enfants, Louis Jousseaume y avait conservé ses habitudes. « Il revenait à chaque fête familiale, témoigne son cousin. Il y a 15 jours, on est tous montés en Corrèze pour fêter ses 70 ans. »

Louis Jousseaume avait été ordonné à Luçon le 29 juin 1963. Après avoir enseigné au séminaire de Chavagnes, il avait été nommé vicaire à Ussel, puis à Brive. Aumônier dans un lycée et au sein de Chrétiens dans le monde rural, il avait rejoint Égletons en 1981. Son frère cadet, Michel, avait suivi son chemin et exerce toujours en Corrèze.

« Cette disparition nous choque, explique le père Nicolas Risso. C'est celle du serviteur bon et fidèle, un homme chaleureux, d'ouverture et de contact qui avait placé toute sa vie sous le signe de l'Évangile. » Une autopsie doit être pratiquée à l'institut médico-légal de Limoges. La date des obsèques sera communiquée ultérieurement.


Jean-Marcel BOUDARD.

Source de l'article  ici

requiem in pace

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 22:13
Officiellement la « Fraternité Sacerdotale Saint Pie X » a toujours reconnu Paul VI, Jean-Paul Ier, Jean-Paul II et Benoît XVI comme étant Papes.
Or, depuis sa création, la FSSPX ne cesse de "juger" celui qu'elle considère comme Pape.
Le dernier exemple en vue est celui de l'encyclique "Caritas et veritate" rédigée par Ratzinger-Benoît XVI. Aussitôt, évêques et prêtres la commentent et la critiquent.
Ce n'est pas nouveau; la FSSPX passe les écrits et les déclarations de celui qu'elle considère être Pape aux cribles de son "libre examen".


 Il s'agit d'un comportement et d'un esprit schismatique condamné par l'Eglise .



Pie XII, en 1958 s'exprimait en ces termes :

“Que parmi vous, il n'y ai pas de place pour l'orgueil du “libre examen”, qui relève de la mentalité hétérodoxe plus que de l'esprit catholique, et selon lequel les individus n'hésitent pas à peser au poids de leur jugement propre même ce qui vient du Siège Apostolique”.
(déclaration aux jésuites réunis en Congrès à Rome le 10 septembre 1958)


- Léon XII, en 1826, désignant les membres de la Petite-Église, disait :

“Ils se flattent faussement d'une prétendue communion avec le Siège apostolique, tout en ne communiquant pas avec le Pontife romain et avec les évêques en communion avec lui”


- Grégoire XVI, à un dissident nommé François Marilleaud, troublé par sa conscience, lui ayant écrit pour lui faire part de ses tourments, lui adressa une réponse - édifiante - rédigée par le cardinal Castracane :

“Il faut d'abord que vous considériez que la communion d'un homme avec l'Église catholique et avec son Chef, Vicaire de Jésus-Christ, le Pontife romain, ne consiste nullement dans le simple matériel des mots, mais qu'elle consiste dans les œuvres et dans la vérité.
Quiconque donc résiste opiniâtrement aux décrets du Siège Apostolique et s'éloigne ainsi, par sa contumace, des sentiments de l'Église, est certainement étranger à sa communion, quoiqu'il proteste qu'il veut vivre dans sa communion même.
Or c'est l'état dans lequel vous ont misérablement jetés, par leurs tromperies, les auteurs de votre Dissidence, c'est-à-dire ceux qui, rebelles aux évêques actuels de France, méprisent l'autorité de Pie VI dans les décrets qu'il a fait touchant les choses de la religion en France ; qui méprisent pareillement l'autorité des Pontifes qui lui ont succédé, savoir Léon XII, Pie VIII et Grégoire XVI...”


Plus éloquent encore, cette bulle de Boniface VIII qui sanctionne infailliblement tout ce qu'a toujours enseigné l'Église sur l'obéissance au pape, “Nous déclarons, disons, définissons et prononçons qu'il est absolument nécessaire au salut pour toute créature humaine d'être soumise au Pontife romain”. (Bulle " Unam sanctam ", 18 novembre 1302)

- Saint Pie X, patron de cette Fraternité, le 18 novembre 1912, disait “Quant on aime le pape, on ne s'arrête pas à discuter sur ce qu'il conseille ou exige, à chercher jusqu'où va le devoir rigoureux de l'obéissance, et à marquer la limite de cette obligation.
Quand on aime le pape, on n'objecte point qu'il n'a pas parlé assez clairement, comme s'il était obligé de redire à l'oreille de chacun sa volonté clairement exprimée tant de fois, non seulement de vive voix, mais par des lettres et autres documents publics ; on ne met pas en doute ses ordres sous le facile prétexte de qui ne veut pas obéir, qu'il n'émanent pas directement de lui mais de son entourage : on ne limite pas le champ où il peut et doit exercer sa volonté ; on n'oppose pas à l'autorité du pape celle d'autres personnes, si doctes soient-elles, qui diffèrent d'avis avec le pape. D'ailleurs quelle que soit leur science, la sainteté leur fait défaut, car il ne saurait y avoir de sainteté là où il y a dissentiment avec le pape”.
 (Discours aux prêtres de l’union apostolique, 18 novembre 1912)


http://www.catholique-sedevacantiste.com/
Partager cet article
Repost0